L'acouphène correspond à des bourdonnements ou sifflements entendus dans une ou deux oreilles ou bien dans la tête en l'absence de toute source sonore dans le milieu environnant. Présents de manière continue ou par intermittence, ils perturbent profondément. 
Les causes sont presque toujours multiples. Les acouphènes concernent 10 à 17% de la population générale à travers le monde. Au cours de ces dernières années, la compréhension des causes de l’acouphène s’est grandement améliorée.

specialiste-acouphenes

"Rentrez chez vous et apprenez à vivre avec vos acouphènes..."

Réponse habituelle de certains praticiens.

Le parcours d'un acouphénique est typique, vous avez commencé à consulter votre médecin généraliste qui vous adresse à l'ORL. Celui-ci vous a réalisé un bilan auditif, et fait procéder à des examens complémentaires : analyses de sang, scanner IRM, etc... La plupart du temps, tous ces examens permettent seulement d'éliminer certaines hypothèses plus ou moins graves : problèmes dentaires, tumoraux,... mais ne révèlent rien d'anormal. 

La majorité des acouphènes objectifs a une origine vasculaire. Ils sont souvent pulsatiles.

La seule façon de les juger et d'éviter qu'elles ne deviennent chroniques est de traiter les acouphènes en urgence.

Les acouphènes pulsatiles :

Les acouphènes pulsatiles sont des bruits réels liés au passage du sang dans les vaisseaux. Ces acouphènes sont pulsatiles, ils suivent le rythme cardiaque, en même temps que le pouls. Ils peuvent être dus à des lésions artérielles ou des anomalies veineuses. Il est souvent majoré par l'augmentation de l'activité physique ou certaines positions de la tête. De même, certaines tumeurs, en particulier les tumeurs très vascularisées se développant près de l'oreille sont responsables d'acouphènes pulsatiles.
Les acouphènes objectifs sont parfois détectables au stéthoscope et peuvent être traités dans certains cas.

Les acouphènes non pulsatiles :

Les acouphènes non pulsatiles sont liés à des causes mécaniques, comme la béance tubaire qui est une ouverture permanente anormale de la trompe d’Eustache, ou certaines contractions musculaires anormales peuvent être perçues et ressenties comme un bruit anormal.

Ils sont apparentés le plus souvent à des bruits semblables à des clics.

Il peut s’agir de :

  • Béance anormale de la trompe d’Eustache
    • (les acouphènes sont synchrones à la respiration)
  • Contractions tétaniformes des muscles de l’étrier et du marteau
    • provoque grésillements et claquements dont l’intensité varie selon la position de la tête.
  • Myoclonus palatal :
    • une contraction rigide des muscles derrière les dents
  • Claquement des parois de la trompe d’Eustache
  • Compression du VIIIème nerf
  • Raideur des mâchoires
  • Dysfonctionnement temporo-mandibulaire

Certains acouphènes sont liés à des corps étrangers du conduit (cheveux, cérumen autres corps étrangers) qui frottent le tympan et sont mis en mouvement lors de la mastication.
Une autre cause relativement fréquente est la perception de bruits anormaux liés à du liquide présent dans la caisse de l'oreille moyenne lors d'otites séreuses.

Le rôle du système nerveux central :

Grâce aux progrès des électroencéphalogrammes et des IRM, les mécanismes cérébraux de sensibilité consciente ou inconsciente, de mémorisation, d'émotions, de douleur, de compréhension commencent à livrer leurs secrets, tant en terme de localisation cérébrale que d'échanges des neuro-hormones inhibitrices ou stimulantes des différents acteurs de la transmission et de la cognition des perceptions externes.
Dans cette approche, la neuropsychologie vise à identifier quand, comment et pourquoi les perceptions deviennent gênantes, et à développer les capacités d’inhibition conscientes et inconscientes des voies centrales et périphériques. Ce sont les voies initiées il y a plusieurs dizaines d’années par les thérapies Cognitives Comportementales ou T.C.C.

J'ai parfois des douleurs « physique » dans les oreilles ou autour des oreilles, mes acouphènes peuvent être liés ?

Il est très probable que ça soit lié, il arrive également d'avoir ce genre de douleur surtout lorsque vous êtes exposé au froid.
Les douleurs suite au son trop élevé sont également possible. Si les douleurs sont très fortes lorsqu'on entend des sons, certaines fréquences. Il s'agit alors d'hyperacousie, il faut alors voir un O.R.L. Il s'agit peut être également d’une inflammation d'un nerf ou autre.